1868-1888

Un autre type de procédure d’émancipation des esclaves est appliqué dans les colonies espagnoles. En Amérique du Sud, à l’époque de Simon Bolivar, ou à Cuba pendant la Guerre de Dix Ans (1868-1878), la liberté est promise aux hommes esclaves en échange de leur enrôlement dans les armées recrutées contre le pouvoir central espagnol. Segismundo Moret, favorable à l’abolition, devient ministre des Colonies du gouvernement espagnol. Il fait voter une loi d’abolition progressive de l’esclavage par les Cortès le 4 juillet 1870, qui est appliquée à Puerto Rico en 1873 et à Cuba entre 1880 et 1886.

Au Brésil, à plusieurs reprises au cours du XIXe siècle, les gouvernements tentent de réprimer la pratique de la traite négrière illégale sur les côtes du pays. En 1884, la libération – par rachat à leurs maîtres – des esclaves âgés de plus de 60 ans est envisagée puis, en 1886, les châtiments par le fouet sont interdits. L’Assemblée générale ne vote l’abolition complète et définitive de l’esclavage au Brésil que le 13 mai 1888.